56683f97d41a3fcd5319d99866b4669d.png
4ca08e4b313a26cecf8442be9015f0fc.jpg
42665b70095080089951ef69121f5c78.jpg
Nouveau Connais-toi toi-même

Connais-toi toi-même

18,96 €

Catégorie

Rose-Croix du passé

rose croix passé Diffusion Rosicrucienne

12 Produits

En stock Livraison 2 à 4 jours

Envoyer par mail

Connais-toi toi-même

Connais-toi toi-même

Destinataire :

* Champs requis

  OU  Annuler

Partager ce produit

Description

Ce traité paraît en 1615, au moment où les Frères de la Rose-Croix révèlent au monde leurs idées et leurs aspirations avec la publication des trois Manifestes rosicruciens : la Fama Fraternitatis, la Confessio Fraternitatis et les Noces chymiques de Christian Rosenkreuz. Son auteur, un philosophe et mystique allemand du XVIe siècle, insiste sur la nécessité d’accomplir sur soi un travail d’alchimie spirituelle pour se connaître et connaître Dieu, idée que partageront et développeront les Rose-Croix du XVIIe siècle.

Pour Valentin Weigel, il est vain de vouloir connaître toutes les choses dans le ciel et sur la terre si l’on ne se connaît pas soi-même, car l’homme porte en lui tout ce qui s’y trouve, il est un microcosme. La connaissance de soi est donc « la meilleure des connaissances et la plus grande sagesse », car elle permet d’atteindre l’essence éternelle et infinie. L’homme étant par nature triple, à la fois corps, âme et esprit, la connaissance lui vient par un œil triple : l’œil charnel voit le monde sensible, l’œil de la raison découvre les sciences, et l’œil de l’intelligence contemple Dieu et les anges.

Dans ce traité, Valentin Weigel développe des idées proches de la théosophie, qui inspireront Jacob Boehme. Pour lui, la connaissance ne se trouve pas dans les livres, elle est le fruit d’une illumination divine, d’une révélation intérieure.

Table des matières

  • En quoi la bonne connaissance de soi est la meilleure des connaissances et le plus grande sagesse
  • Pourquoi l’être humain doit-il emprunter deux voies de connaissance, à savoir la naturelle et la supranaturelle
  • Que l’homme a été constitué dans sa première création naturelle en trois parties : en un corps, une âme et un esprit ; et comment chaque partie a sa propre origine et son devenir particulier
  • Pourquoi dieu créa-t-il l’homme en dernier, le sixième jour après toutes les autres créatures, alors qu’il est la plus noble créature sous le ciel
  • Que l’homme contient toutes les créatures ou est un bref condensé de l’ensemble de la création
  • Que l’homme est le fils de deux pères, l’un éternel et l’autre périssable
  • Que le corps visible extérieur n’est pas l’homme lui-même, seulement une demeure ou un instrument pour l’homme véritable
  • Que le corps extérieur visible est composé de trois parties, le ventre, le cœur et la tête, et ce que cela signifie
  • Qu’il peut y avoir dans l’homme un œil triple : l’inférieur de la chair, le moyen de la raison et le supérieur de la faculté d’entendement
  • Des différences de ces trois yeux en l’homme ; comment l’un d’entre eux interagit par rapport aux autres et comment il peut avoir le dessus sur les autres
  • Que la connaissance ou perception de tout ce qui est naturel provient et découle des yeux eux-mêmes et des noms des objets matériels
  • Que la connaissance des écrits divins doit nécessairement découler ou provenir de l’esprit ou de l’œil lui-même et pas des lettres ou des corps matériels
  • Qu’il y a une double connaissance, l’une humaine naturelle, l’autre divine, et pourtant les deux proviennent de l’homme et sont en l’homme puisque découlant de l’œil lui-même
  • Que tous les livres sont écrits pour prouver, attester et témoigner de l’Esprit, ou comme enseignement, éveil, rappel, stimulation du fondement intérieur en l’homme et comme mémorial
  • Que l’homme est lui-même un œil par lequel tous les objecta choses ou objets visibles et invisibles sont connus
  • Que les philosophes confirmés, outre les théologiens, soutiennent l’existence d’un triple monde ou triple ciel, et ce que cela signifie
  • Jusqu’à quel point l’homme est soumis aux étoiles célestes et que les Saintes Écritures n’ont pas pu être apprises des étoiles mais de Dieu
  • De l’utilité et de l’importance de l’astronomie
  • Que tous les dons naturels et les biens surnaturels nous sont au préalable cachés comme un trésor dans un champ de terres arables
  • Qu’il y a une triple école dans laquelle les hommes étudient et apprennent toute chose
  • Que l’homme doit louer son créateur avec la plus grande admiration qu’il est capable de concevoir 

Caractéristiques

Auteur
VALENTIN WEIGEL
Editeur
CLARA FAMA
Format livre
14,8 x 21 cm
Nombre de pages
147
Type de livre
Broché
Date de parution
01/11/2019

Rose-Croix du passé

Port offert (France)  à partir de 95€ Port offert (France)
à partir de 95€
 jours pour changer d'avis jours pour
changer d'avis
Paiement sécurisé Paiement
sécurisé
Livraison rapide Livraison rapide
J'accepte

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. en poursuivant votre navigation sur le site, vous accepter les cookies